Créé en 1908, le FRAT est plus que centenaire !favicon-01

À la fin du XIXe siècle, des associations destinées essentiellement à l’animation et l’encadrement des jeunes ouvriers prennent de plus en plus d’ampleur dans les paroisses parisiennes : c’est la naissance des patronages ou « patro ».

C’est dans ce contexte que l’Abbé Caillet crée la « Colonie Fraternelle » dont l’objectif est de de permettre à 21 jeunes garçons de quitter leur vie parisienne pour se rendre en pèlerinage à Lourdes à l’occasion du cinquantenaire des apparitions de la Vierge.

Le FRAT est né mais seuls les garçons peuvent y participer.

A partir de 1928, le FRAT prend la forme d’une association pour donner une existence juridique au rassemblement qui a énormément grandi et s’est dédoublé en permettant la création d’un pèlerinage destiné aux filles pour les années impaires.

De plus, un principe est posé : celui de partir en groupe et non individuellement. Ce sont des groupes constitués pendant une année, où les benjamins sont encadrés par des frères aînés, qui se rendent au FRAT. L’enjeu est de les lier les uns aux autres en responsabilisant les plus âgés.

1938 : dernier FRAT avant la guerre. Le rassemblement sommeillera durant quatre années.

Carrefours

1958 : Le pèlerinage qui se déroule l’année du centenaire des apparitions à Lourdes est maintenant doté d’un thème par an. Le rassemblement dure 10 jours pendant lesquels les jeunes explorent leur foi et les lieux saints de Lourdes tout en participant à des temps de randonnées, de partage et d’enseignement.

1962 : création des carrefours qui viennent s’ajouter aux grands temps du pèlerinage : liturgies, veillées, témoignages et vie de groupe. Le partage s’expérimente alors toutes ses dimensions : en nombre ou en petit groupe.

1978 : Les écoles sont mixtes depuis quelques années. C’est pourquoi le Cardinal Marty, alors archevêque de Paris, décide de rassembler filles et garçons au sein du même pèlerinage. Le FRAT devient mixte.

Le vide laissé sur les années impaires permet de scinder le rassemblement en deux tranches d’âge :

  • Les années impaires, les 13-15 ans (4ème – 3ème) se rendent à Jambville
  • Les années paires, les 15-18 ans (lycéens) prennent la direction de Lourdes

                        Jambville                  Sanctuaire

Ainsi, lors de la Pentecôte 1979 est organisé le premier FRAT à Jambville. Seuls les diocèses de Paris, Créteil, Nanterre et Saint-Denis répondent à l’appel et rassemblent 1 200 participants.

Ces premiers diocèses seront rejoints par ceux de Versailles, Pontoise, Meaux et Evry-Corbeil-Essonne en 1988.

1992 : le FRAT de Lourdes s’achève par une grande célébration au Palais Omnisports de Paris Bercy qui réunit tous les jeunes, leurs parents et leurs amis.

2008 : le FRAT fête ses 100 ans !

2009 : apparition des tentes Horeb. L’intériorité est mise à l’honneur dans des tentes prières animées par des communautés de religieux et religieuses.

Dans ce même esprit, 2010 donnera le jour à des temps d’expérimentation de la prière.

Horeb

Fraternel

2014 : le FRAT monte son propre groupe de musiciens et chanteurs composés de jeunes venant des différents diocèses d’Ile-de-France. Pour les frateux, « Fraternel » est un exemple concret de l’engagement qu’ils peuvent avoir en Eglise.

2016 : de beaux projets en perspectives…

Pour en savoir davantage .. le Frat sur Wikipédia …