48h

Après le temps de l’initiation, vient le temps de la maturation, celui de cheminer afin de vivre pleinement son FRAT à Lourdes. Pour être là, il a déjà fallu répondre à un appel, celui d’un ami, d’un parent, d’un aumônier, d’un animateur ou bien même sa propre voix pourquoi pas. Mais, quoi qu’il en soit, seul le Christ nous appelle à être présent parmi ses milliers de jeunes. Ils y répondent et ce, dès 9h du mat, la nuit réparatrice a redonné force et vigueur. Premier rendez-vous à Pie X, Monseigneur Delannoy, Evêque de Saint Denis met l’accent sur le thème lancé la veille, l’appel. Les anges virtuels symbolisés dans les multiples écrans ne cessent de nous interpeller, nous posent les questions, les vraies, les bonnes, les seules finalement, celles qui guident nos vies vers le chemin de la joie et du bonheur.
Il fait beau, il fait chaud à Lourdes en ce début de printemps et comme la nature qui se réveille, les esprits s’ouvrent, propices aux réflexions Synodales durant les Carrefours, les bonnes idées affluent à travers l’appli dédiée. François aura de la lecture en octobre prochain, il y a des idées à foison.
Au FRAT, il y a une vie en groupe à 8 000, une vie en petit groupe d’aumônerie avec lequel chacun est venu, une vie en tout petit groupe le temps des Carrefours et une vie diocésaine. L’après-midi était dédié à ces rencontres, ces témoignages, ces échanges en diocèse. Les propositions étaient multiples, diverses, variées. Quelle richesse ! On y aurait même vu Glorious et Hopen, les « stars » de la pop rock louange mais chut, tout le monde n’a pu les voir mais des séances de rattrapage sont prévues… Et retour à Pie X pour mieux comprendre la réponse de Celle qui fut en tout premier lieu appelée, son Humble Servante, La Vierge Marie.
Eh oui, cela fait de riches et bonnes journées au FRAT. Ce n’est pas fini, loin de là. Et ce fut le deuxième jour.

A demain

24h

      Une première journée à Lourdes, cela reste gravée généralement à vie dans les mémoires. Elle ne laisse jamais indifférente cette Cité Mariale ! Il s’y passe toujours quelque chose de… Chacun aura un qualificatif selon son sentiment. Pour la très grande majorité des jeunes Frateux, c’est une grande première. Et, venir à Lourdes comme les tous premiers pèlerins en bus, dans un confort parfois très sommaire, c’est déjà une vraie expérience. Les mines n’étaient pas trop tirées à leur arrivée après 12 heures de trajet, c’est aussi ça la magie de Lourdes ! A moins que ce soit la magie du FRAT. Il n’y a pas de mauvaises réponses, les deux fonctionnent, mieux les deux opèrent. Le temps de se rafraîchir, prendre place dans les réputés hôtels Lourdais, ce sont les premières grandes découvertes : la Grotte bien sûr, le Sanctuaire, les fontaines, les chapelles de lumière, le gave… De plus, le soleil nous montre son plus bel appareil. Initiation faite, le FRAT peut démarrer. Le tour de chauffe se fait bien sûr sous Pie X, la Basilique souterraine pouvant accueillir avec largesse les 8 000 pèlerins. « Sois sans crainte, Il t’appelle ». Et, l’appel se fait immédiatement sentir, les piliers en béton résonnent, les chants, les hymnes montent, c’est lancé ! Monseigneur Jachiet déclare solennellement « ouvert » le FRAT 2018, donne les clés à la bonne compréhension de la démarche d’un Frateux à Lourdes. Vous recevrez La Parole et vous aurez la parole, le Synode des jeunes marquera notamment les temps d’échange, les fameux Carrefours. Avant d’envoyer les jeunes à se regrouper en petit groupe pour débuter leur réflexion, l’évêque accompagnateur du Frat 2018 bénit tous les prêtres présents, et cela en fait, les envoyant en mission de réconciliateur au nom du Christ. Sainte Bernadette avait reçu ce message de La Vierge « …qu’on y vienne en procession ». C’est aussitôt fait pour nos jeunes Frateux. Les yeux s’émerveillent à la lueur des milliers de cierges dans la nuit serpentant sur l’esplanade. La Vierge veille sur eux et sur leur sommeil réparateur bien mérité mais pas seulement, le millier de bénévoles et animateurs accompagnateurs aussi. Demain, la journée sera encore longue et belle, pleine de foi, d’espérance et de rencontre.

A demain

Découvrez les photos de la journée ICI

 

FAC 2

La démarche synodale au FRAT

Durant le FRAT des temps de carrefours sont organisés afin de permettre aux jeunes de se rencontrer, de partager leur différences et leur point de vue.
Cette année, le Pape François propose que les jeunes du monde entier prennent la parole pour aider l’Église à mieux répondre à leurs attentes. C’est ce qu’on appelle un synode : les évêques du monde se réunissent pour discuter des propositions des jeunes. Ce synode sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » tiendra à Rome du 3 au 28 octobre 2018 prochain.
Les participants au FRAT de cette année auront eux aussi l’occasion de faire entendre leur voix ! Ils viendront avec des propositions pour l’Église.
Ensemble, les participants en sélectionneront certaines qui seront remises sous forme de texte au Pape et ainsi qu’aux évêques dans un livre blanc.

 

https://www.lourdes-france.org/activites/experience-synode 

 

 

Comprendre le thème du Frat : « Sois sans crainte, il t’appelle » (3/3)

Comprendre le thème du Frat : « Sois sans crainte, il t’appelle »
« Il t’appelle » – « Sois sans crainte » – « La Confiance »

troisième partie d’une réflexion en 3 temps sur le thème du Frat

« La Confiance « 
Après avoir découvert quelques éléments de l’appel, des craintes qui nous peuvent nous habiter, le thème conduit finalement à choisir la confiance. « Confiance, lève-toi, il t’appelle » c’est une phrase de l’évangile (Mc 10, 46-52). Plus exactement, c’est la phrase que disent ceux qui sont autour d’un aveugle, Bartimée qui demande l’aide de Jésus.
La confiance c’est donc aussi un appel : on peut choisir de faire confiance, d’avoir foi dans celui qui peut nous aider. C’est parfois très difficile : depuis notre enfance le message qui nous est transmit est plutôt : « ne montre pas que tu es faible ». Accepter de vouloir être sauvé nécessite quelques attitudes :
– Reconnaître que je ne suis pas parfait, et que j’ai besoin d’un autre pour m’aider à progresser. C’est la raison pour laquelle je mets ma foi en Jésus : seul Dieu est capable de me sauver : tous les autres hommes sont aussi imparfaits que moi.
– Accepter d’entendre les autres : ici ce sont les disciples qui invitent Bartimée à la confiance. Sans l’aide de certaines personnes, on n’osera jamais avancer. La confiance, c’est aussi un appel des autres. Beaucoup de jeunes viennent au Frat parce que des amis leur ont dit : « fais moi confiance, c’est génial ». Répondre, c’est un vrai signe d’ouverture et de confiance.

Avec Dieu, on parle de « foi » mais c’est aussi de la confiance. « Confiance » vient du latin con-fidere qui se traduit « avec foi ». La confiance en Dieu, la foi, c’est croire que Dieu est capable de me rendre meilleur. C’est croire qu’en me rendant meilleur, il rend aussi les autres meilleurs et que cela peut changer le monde car seul, je ne peux pas le changer. En Dieu, il n’y a pas de piège : il nous à créé à son image pour aimer, construire et bâtir. C’est parce que l’être humain n’arrive pas à suivre ce chemin que Dieu à envoyé les prophètes et finalement son propre Fils, Jésus. En acceptant de mourir sur une croix, Dieu donne le plus beau témoignage de son Amour : il est prêt à tout donner pour les hommes. Après Pâques, la foi nous invite à croire que rien, pas même la mort, la haine ou la violence ne peut détruire l’Amour, la Vérité et la Justice.
La confiance, c’est croire que rien ne pourra vaincre ma vie, même dans les moments les plus ténébreux : Dieu veut toujours me relever, quelque soit l’obstacle qui me fait face!

Bonne préparation du Frat et à la semaine prochaine !

Père Yves-Arnaud KIRCHHOF 
Prêtre Responsable du FRAT de Lourdes

Comprendre le thème du Frat : « Sois sans crainte, il t’appelle » (2/3)

 

Comprendre le thème du Frat : « Sois sans crainte, il t’appelle »
« Il t’appelle » – « Sois sans crainte » – « La Confiance »

Deuxième partie d’une réflexion en 3 temps sur le thème du Frat

« Sois sans crainte »
La phrase du thème du Frat est tiré de l’évangile de l’annonciation : «Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu» (Lc 1, 30). Quand Dieu appelle, bien des peurs se manifestent. A chaque appel, Dieu invite toujours à dépasser les peurs. « Sois sans crainte » se retrouve en particulier pour David, Zacharie, Marie et Paul.

S’engager à la suite du Christ peut faire peur. Le 3ème jour du Frat, la veillée propose une réflexion forte : « jusqu’où es-tu prêt à aller aujourd’hui à la suite du Christ? » Du coup, la première peur est celle l’inconnu : « le vent souffle où il veut ». Le problème est qu’on ne sait pas où il va. C’est un peu comme partir à l’aventure : on ne sait pas ce qu’il peut nous arriver et ce n’est pas rassurant.

La seconde peur est celle de penser ne pas être à la hauteur. Le 2ème carrefour du Frat nous montrera le prophète Jérémie qui répond à Dieu qu’il n’est qu’un enfant et ne sait pas parler. Dieu lui promet de mettre Ses paroles dans sa bouche. C’est sans doute la peur la plus répandue : qui suis-je? Pourquoi moi?Je ne suis pas grand chose. Il en faut du temps pour découvrir ses talents.

Une autre peur est celle de se tromper avec les questions de la forme : »Et si? » Et si ce n’est pas mon chemin? et si je vais voir ailleurs? Finalement, la question est « et si cela ne me rendait pas heureux? »

Toutes ces peurs sont normales : la Bible nous montre que toutes les personnes appelées par Dieu vivent des peurs, se posent des questions. Au Frat, le temps « comme un envol » animé par Mgr Jachiet, évêque accompagnateur du Frat et le groupe Glorious, vous aidera à poser les peurs et à découvrir que même l’échec peut être une source de réussite.

En fait, nous vous souhaitons de découvrir qu’en Dieu, il n’y a jamais de piège. Nous sommes appelés à donner ce qu’il y a de meilleur en nous. « Sois sans crainte », Dieu veut ton bonheur.

Bonne préparation !

Père Yves-Arnaud KIRCHHOF
Prêtre Responsable du FRAT de Lourdes

FAC 2

Comprendre le thème du Frat : « Sois sans crainte, il t’appelle » (1/3)

 

Comprendre le thème du Frat : « Sois sans crainte, il t’appelle »
« Il t’appelle » – « Sois sans crainte » – « La Confiance »

Comme vous êtes déjà dans la préparation du Frat avec les carrefours 0, voici la première partie d’une réflexion en 3 temps sur le thème du Frat

 

« Il t’appelle »

En fait, on devrait dire : Dieu t’appelle.
Eh oui, parlons vocations !

Tout de suite, j’imagine la réaction de beaucoup : « mais, je ne suis pas fait pour être prêtre ou religieuse! »
En fait Dieu n’appelle pas seulement quelques personnes mais tous les êtres humains. Dieu a créé l’humanité à son image et Jésus est venu pour sauver tous les hommes car ils n’arrivent jamais à la hauteur de Dieu.

Chaque humain, quelque soit ses convictions religieuses, est appelé par Dieu à lui ressembler. C’est-à-dire à mettre en oeuvre des actions qui correspondent à la Beauté, à la Bonté, à la Justice, à la Paix,… bref : à l’Amour de Dieu.
Ainsi, un artiste, un juge, un médecin, un professeur ou quelqu’un qui s’engage dans le service des autres et du monde peut déjà répondre à l’appel de Dieu.

Celui qui est baptisé connaît la source de cet Amour et sait qu’il a besoin du Christ pour l’aider à dépasser ses faiblesses. Lorsque les chrétiens se réunissent, en particulier à la messe, c’est pour répondre à l’appel de Jésus : « vous ferez cela en mémoire de moi ». Jésus Christ qui est mort et ressuscité donne dans sa Parole et dans son Hostie la force qui nous est nécessaire pour vivre de l’Amour de Dieu dans la vie de tous les jours.

En écoutant la Parole de Dieu et sûr de la force du Christ en toi, tu peux trouver les énergies pour parler et agir dans le monde. Car c’est dans le monde que nous sommes envoyés.
Le monde nous interpelle : une situation d’injustice, un désir de transmettre et de voir grandir les autres, l’envie de transmettre la foi que tu as reçue car tu en connais les grâces pour toi,…

Tout cela peut te conduire à prendre des engagements. Certains deviennent animateurs, d’autres serviront les malades lors d’un pélé à Lourdes, d’autres agiront pour régler les situations de crises au lycée ou autour d’eux… En faisant cela, tu réponds déjà au commandement de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ». Tu réponds à un appel.

Petit à petit, l’écoute de la Parole de Dieu et la découverte de tes capacités à agir dans ce monde pour le bien des autres te permettront de découvrir un engagement sur la durée : un métier au service des autres, des engagements bénévoles. Certains y consacreront toute leur vie, d’autres un moment. Enfin, certains feront le choix de consacrer leur vie à la source même de tout amour, dans l’Eglise et dans le monde comme religieux, religieuses, prêtres et il y a encore bien d’autres consécrations possibles.
Le mariage lui-même prend son sens comme une vocation chrétienne lorsqu’il est vécu avec l’Amour de Dieu au cœur du couple.

Pour conclure, comprends bien que toute vie est vocation à vivre de l’Amour de Dieu pour le service du monde. Chacun y apportera son originalité, ce qui fait de chaque vocation, une vocation unique. Il faut du temps pour découvrir que l’appel de Dieu correspond aux désirs les plus profonds qui te rendront pleinement heureux dans ce monde, selon ce que tu es et non pour ressembler à quelqu’un. Tu as déjà rencontré des personnes qui sont des modèles pour toi. Mais Dieu attend maintenant ta propre manière de vivre son Amour.

Puisse ce Frat t’aider à découvrir quelle est ta vocation dans ce monde !

Bonne préparation !

Père Yves-Arnaud KIRCHHOF
Prêtre Responsable du FRAT de Lourdes

FRAT AU CHAMP 75

Préparer le Frat : découvrir le thème

Sois sans crainte, Il t’appelle

 

Au lycée, tu es à l’âge où tu poses des choix fondamentaux pour ta vie. Ton orientation, ta relation aux autres, ta vie affective entraînent bien des questions sur tes désirs, tes rêves, tes capacités pour finalement trouver ta place dans le monde.

Depuis les premiers récits de la Bible, Dieu appelle sans cesse des prophètes, des rois, des hommes et des femmes à répondre à ces questions : «  Es-tu prêt à suivre Ma Parole pour être dans ce monde, témoin de Mon Amour plus fort que la mort, la haine et l’injustice ? Acceptes-tu de donner ta vie à la manière de Jésus qui a tout donné pour construire un monde plus beau, plus juste où l’Amour parfait qui vient de Dieu est la seule loi ? »

C’est le seul chemin qui rend pleinement heureux et qui te permettra d’accomplir pleinement ta vie : la tienne ; pas celle de quelqu’un que tu admires. Pour trouver ton chemin, tu n’es pas seul !
Au FRAT, c’est avec 10 000 personnes que tu comprendras ce qu’est l’église : une communauté fraternelle qui souhaite vivre du projet de Dieu et sur qui on peut compter les uns avec les autres.

Tu partageras avec d’autres jeunes lors des Carrefours. Tu rencontreras des témoins, saints du passé ou qui ont trouvé leur vocation aujourd’hui. Marie en particulier nous montre le chemin.

À chaque fois, tu entendras des ressemblances et des différences qui t’aideront à discerner ton propre chemin. Mais c’est en écoutant la Parole de Dieu, dans le silence, que tu entendras son appel pour toi, afin de construire ta vie, l’Église et le monde selon tes charismes.

L’Église, à travers notre Pape et les évêques, compte sur toi pendant le synode pour proposer des initiatives nouvelles. Nous le ferons ensemble au FRAT.

À ton retour, ton aumônier, ton responsable ou tes animateurs seront là pour t’aider à avancer. Bon FRAT et bonne route à chacun !

Père Yves-Arnaud KIRCHHOF
Prêtre Responsable du FRAT de Lourdes

synode frat

Qu’est-ce qu’un synode ?

Qu’est-ce qu’un synode ?

 

« Sois sans crainte, il t’appelle »… A vivre en Synode!

Dans la préparation du Frat, nous vous invitons à découvrir petit à petit un aspect de ce que nous vivrons en Avril.

Aujourd’hui, ce sont quelques éléments pour comprendre : « Qu’est-ce qu’un synode ».

Le mot synode vient du grec. Syn : « ensemble » et Odos : « Chemin » : c’est littéralement « faire chemin ensemble ».

Le Synode est une assemblée réunie pour faire route ensemble, discerner, débattre, délibérer et prendre des décisions : au niveau du monde, d’un continent ou d’un diocèse. Le Pape François à demandé aux évêques du monde de réfléchir pendant 2 ans afin de faire des propositions qui changeront la pastorale des jeunes et des vocations. Le thème est : »les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ».

Les évêques ne peuvent tout connaître et une grande consultation est faite auprès des jeunes pour connaître leur avis. Peut-être as-tu déjà répondu à des questionnaires.

Le Pape souhaite développer ces méthodes pour les prochaines années : il compte sur l’avis le plus large possible. C’est la raison pour laquelle au Frat, nous voulons vous faire vivre une démarche synodale pour faire des propositions à vos évêques. Vous en serez donc leurs conseillers.

La méthode synodale :
Elle consiste d’abord à prier l’Esprit Saint afin de dire des paroles constructives
En petit groupe, on écoute un texte de la Bible,
puis chacun le médite seul et cherche à le comprendre,
Chacun s’exprime pour partager une idée et faire des propositions
On se met d’accord pour faire des propositions.
En plus grand groupe, ces propositions sont triées, puis tout le monde doit voter (majorité de 2/3 pour un large consensus) et cela permet de garder les propositions qui rejoint le plus de monde.
Lors d’une célébration festive on proclame les résultats.

Lors du Frat, pendant les temps de carrefours, nous vivrons de manière adaptée cette méthode. De vos réflexions et vos votes à 10000, les évêques de l’Île-de-France auront des propositions qui ont du poids!

Alors ne sois pas sourd à l’appel du Pape : ensemble nous pourrons construire de belles choses!

Fraternellement,

​Père Yves-Arnaud Kirchhof, prêtre responsable du Frat de Lourdes