Les sanctuaires de Lourdes :

Dans le bas de la ville de Lourdes se trouvent les sanctuaires composés de la Grotte de Massabielle, la Basilique Notre-Dame du Rosaire, les piscines et bien d’autres bâtiments.

Sanctuaire 1         Grotte         Sanctuaire 2

 

La Grotte de Massabielle :

A l’origine, la Grotte était une simple cavité dans le rocher, où venaient s’abriter les troupeaux de porcs.

Depuis le 11 février 1858, date de la 1ère apparition de la Vierge à Bernadette, la Grotte est un lieu de prière, de recueillement et de dévotion.

Le jeudi 11 février 1858, Bernadette entend un bruit comme un coup de vent et aperçoit une lumière. Elle voit une petite jeune fille, vêtue de blanc, avec une ceinture bleue, une rose jaune sur chaque pied, un chapelet à son bras : c’est la Vierge Marie. Jusqu’au 16 juillet 1858, Bernadette, par 18 fois, la rencontrera en ce lieu.

Le nombre des personnes suivant Bernadette n’a cessé d’augmenter. Déjà, au moment même des apparitions, on a compté jusqu’à dix mille personnes rassemblées à la Grotte. Aujourd’hui, c’est environ six millions de pèlerins et visiteurs qui viennent chaque année se recueillir au rocher de Massabielle.

Les regards convergent d’abord vers la Vierge Marie. Sur le socle de la statue on peut lire « Que soy era immaculada counceptiou ». C’est ainsi, dans le patois de Lourdes, que le 25 mars 1858, Marie s’est présentée à Bernadette : « Je suis l’Immaculée Conception ».

Sur le sol, à gauche face à la Grotte, l’emplacement exact où se trouvait Bernadette est matérialisé par une plaque : « Ici priait Bernadette le 11 février 1858 ».

Au fond de la Grotte, à gauche de l’autel, on peut voir jaillir la source que Bernadette découvrit le 25 février 1858. Cette eau, pour être accessible à tous, est aujourd’hui canalisée vers les fontaines et les piscines.

Dans la Grotte, derrière l’autel, se trouve un tronc où chacun peut déposer ses intentions de prière.

 

Le message de Lourdes :

On appelle « Message de Lourdes » les gestes et les paroles qu’ont échangés la Vierge et Bernadette, à la Grotte de Massabielle, au cours des 18 apparitions, du 11 février 1858 au 16 juillet 1858.

Pour bien comprendre les événements qui se sont déroulés et mieux appréhender le « Message de Lourdes », il convient de connaître le contexte des apparitions dont Bernadette a bénéficié.

 

Bernadette Soubirous et les apparitions de la Vierge Marie :

Bernadette Soubirous, fille de meunier, naît le 7 janvier 1844 au moulin de Boly de Lourdes. Fille d’une famille pauvre et de religion chrétienne, elle ne sait ni lire, ni écrire et souffre d’une santé fragile.

Jeudi 11 février 1858 : Bernadette se rend avec sa sœur à Massabielle pour y ramasser du bois. Au moment de franchir le ruisseau, elle entend un bruit qui ressemble à un coup de vent. Elle lève la tête vers la Grotte et aperçois une dame vêtue de blanc.

Dimanche 14 février : Bernadette ressent une force intérieure qui la pousse à retourner à la Grotte : c’est la 2ème apparition.

Jeudi 18 février : Pour la première fois, la Dame parle. Bernadette lui présente une écritoire et lui demande d’écrire son nom. La Dame ne lui donne pas mais demande à Bernadette de revenir durant 15 jours.

Vendredi 19 février : Bernadette vient à la Grotte avec un cierge bénit et allumé. C’est de ce geste qu’est née la coutume de porter des cierges et de les allumer devant la Grotte.

Samedi 20 et dimanche 21 février : 5ème et 6ème apparitions.

Mardi 23 et mercredi 24 février : Pour ces 7ème et 8ème apparitions, Bernadette est entourée d’une foule toujours plus nombreuse. La Dame invite à la pénitence (la conversion) et à la prière pour les pécheurs.

Jeudi 25 février : Bernadette raconte : « Elle me dit d’aller boire à la source » : c’est ainsi que Bernadette découvre la source de la Grotte.

 Samedi 27 et Dimanche 28 février : 800 personnes sont présentes mais la Dame reste silencieuse. Bernadette est alors conduite chez le juge qui la menace de prison : on ne la croit pas, elle passe pour folle. Malgré cela, elle continue de transmettre fidèlement le message : « Je ne suis pas chargée de vous le faire croire. Je suis chargée de vous le dire ».

Lundi 1er mars : Plus de 1500 personnes sont rassemblées et parmi elles, pour la première fois, un prêtre. Cette nuit-là, Catherine Latapie, se rend à la Grotte et trempe son bras déboîté dans l’eau de la source : son bras et sa main retrouvent leur souplesse. C’est le 1er miracle de Lourdes !

Mardi 2 mars : La Dame demande à Bernadette : « Allez dire aux prêtres qu’on vienne ici en procession et qu’on y bâtisse une chapelle ».

Mercredi 3 mars : Bernadette se rend à la Grotte et redemande son nom à la Dame qui lui répond par un sourire.

Jeudi 4 mars : Face à 8 000 personnes environ, la Dame reste silencieuse. Durant les 20 jours qui suivent, Bernadette ne se rend plus à la Grotte : elle ne ressent plus l’irrésistible attrait.

Jeudi 25 mars : La vision révèle enfin son nom : « Que soy era immaculada councepciou » » (Je suis l’Immaculée Conception). Bernadette part en courant et répète sans cesse, sur le chemin, des mots qu’elle ne comprend pas : on commence à la croire !

Mercredi 7 avril : 17ème apparition.

Vendredi 16 juillet : Bernadette voit la Vierge Marie, une ultime fois : « Je voyais seulement la vierge, jamais je ne l’ai vue aussi belle ! ».

Au lendemain des apparitions, Bernadette se sent appelée à devenir religieuse. Le 29 juillet 1866, elle devient sœur de la Charité de Nevers. Mais son état de santé s’aggrave : elle décède le 16 avril 1879 à l’âge de 35 ans. Le 2 juin 1925, Bernadette est déclarée bienheureuse. Le 8 décembre 1933, Bernadette est proclamée sainte.

 

Pour en savoir plus sur la ville de Lourdes et les sanctuaires, visitez le site internet de Lourdes : www.lourdes-france.com.